Tout comme la lune ne se reflète pas clairement dans les eaux troubles d’un fleuve, de même l’âme de se reflète pas convenablement dans un mental instable.

Qu'est ce que le yoga ?

Le mot yoga évoque toutes sortes d’images dans l’esprit des gens. Certains l’associent aux ermites vêtus de robes jaune safran, le corps enduit de cendres, qui un bol à aumônes dans la main, errent de ville en ville ; ou qui sont assis en tailleur au sommet d’une montagne ou au bord d’un fleuve sacré. Certains dessins représentent le yogi assis sur un lit de clous, grimpant à une corde accrochée nulle part, ou marchant sur l’eau. De sorte que les gens ont du yoga une idée très confuse. Voyons ce qu’est le yoga en réalité.

Conçu il y a des siècles par des sages de l’Inde ancienne, le yoga allie de manière unique des exercices physiques à une approche psychologique et philosophique. Il aborde donc la vie de manière globale (comme la naturopathie !) et peut vous aider à atteindre un meilleur équilibre physique, mais aussi mental et spirituel.

Le mot yoga vient de la racine sanskrite yuj qui signifie lier, unir, attacher ou diriger et concentrer son attention, ou encore utiliser ou mettre en pratique. Tout le travail tend à unifier l’être humain en le mettant en relation avec son intériorité.

UN PEU D'HISTOIRE ...

Il manque encore beaucoup de documents historiques fiables, à ce jour, pour décrire exactement l’origine du yoga.
Vers -700/-400 av. JC, le yoga fut compilé, coordonné et systématisé par Patañjali dans son ouvrage classique, les Yoga Sutra. Selon la pensée hindoue tout est imprégné par l’Esprit Universel Suprême (Paramatma ou Brahman ou Dieu) dont l’esprit individuel (jivatma) de chaque être humain est une partie. Ce système est appelé yoga parce qu’il enseigne les moyens par lesquels l’esprit individuel peut être uni, ou être en communion avec le Brahman, et permettre ainsi la libération.

Patañjali défini le yoga comme le contrôle des fluctuations du mental, de l’intellect et de l’ego. Tout comme la lune ne se reflète pas clairement dans les eaux troubles d’un fleuve, de même l’âme de se reflète pas convenablement dans un mental instable.

Celui qui suit la voie du yoga est un yogi (ou yogin).

Dans le chapitre VI de la Bhagavad Gita, partie centrale du poème épique Mahabharata, l’ouvrage qui fait le plus autorité en matière de philosophie du yoga, Sri Krishna explique à Arjuna que le but du yoga est la délivrance de la souffrance et de la peine.

Le yoga libère des chagrins de la vie ainsi que des maladies et fluctuations du mental. Il donne sérénité et sang-froid, une unité intérieure dans les divers combats de la vie. C’est l’art de se connaître et de connaître la vérité éternelle. Le yoga est l’étude du fonctionnement du corps, du mental et de l’intellect dans le processus de libération. C’est l’expérience d’une connaissance acquise par soi-même et non le résultat d’études livresques, de batailles avec la logique ou d’argumentations théoriques. Le yoga est une philosophie, un mode de vie, dans lequel l’art et la science se rejoignent.

Les piliers du yoga 

Les bases du yoga ont été codifiées par le vénérable sage Patañjali, sous la forme d’un système d’entrainement du corps et de l’esprit en plusieurs étapes dont les plus importantes sont :

  • Asana : posture. Les asanas maintiennent la force et la santé du corps.
  • Pranayama : respiration. Contrôle rythmique de la respiration et de cette façon, maitrise de l’esprit.
  • Samadhi : méditation. Etat de suprême conscience apportée par une méditation profonde dans laquelle le chercheur individuel (sadhaka) devient un avec l’objet de sa contemplation : Brahman ou l'Esprit Universel).
    Samadhi entraine le yogi jusque dans les replis les plus profonds de son âme. Le yogi ne regarde pas vers le ciel pour trouver Dieu. Il sait qu’Il est en lui-même.

Le yoga est ainsi décrit comme la sagesse, l’art de vivre et l’harmonie dans toutes les actions.